Une expo ?

Oh la la, ça fait si longtemps que je ne suis pas passée par là, que je suis sûre qu’on s’est un peu manqué.e.s. Alors hop, comme ça vite fait, je vais prendre quelques minutes pour lister les deux ou trois expos que j’ai notées dans mon super bloc-notes. Jusqu’au prochain post, qui je l’espère ne mettra pas plus d’un an à être pondu (mais on ne sait jamais.)

J’avais mille et une bonnes excuses pour ne rien avoir écrit ici pendant de si longs mois, alors que bon, la Coupe du monde de l’été dernier n’était pas si longue. Mais bref, on va faire comme si de rien n’était, parce que j’ai noté quelques expos qui me tiennent à cœur.

La première, il vous reste très très peu de temps pour courir la découvrir (ou la revoir), puisqu’elle ferme ses portes ce soir. Il s’agit de l’expo « Michael Jackson On the wall » qui a débuté au Grand Palais en novembre dernier. Pour les fans du King of Pop ou les amateurs de pop culture, on y fonce à la vitesse de l’éclair. La scénographie est top, et les œuvres présentées sont (presque) toutes hyper mortelles. Mentions spéciales à l’encadrement de la pochette de l’album Dangerous, mon chouchou pour toujours, et à la veste en cuir couverte de petits couverts… Seul (petit) bémol : l’absence totale de bande son et un nombre limité de vidéos, toujours attendues quand on évoque M.J. (mais dans le même temps, l’expo n’est pas construite comme étant consacrée à Michael Jackson, mais à sa représentation dans l’art contemporain.) Enfin, on n’hésite pas trop et on fonce vite (la Saint Valentin, c’est surfait, vous pouvez passer au Grand Palais d’ici 20 heures – toutes les infos !)

La deuxième, vous avez – et j’ai! – encore jusqu’au 27 février pour y faire un tour. Elle est consacrée au photographe américain Milton Greene, à la Galerie de l’Instant. Photographe de mode, il est principalement connu pour son travail avec Marilyn Monroe dans les années 50, mais beaucoup d’autres stars sont passées devant son objectif. La rétrospective proposée par la Galerie de l’Instant ne se limite pas aux années Marilyn, et c’est chouette. (Infos sur le site de la galerie, par .)

Michael Jackson, Marilyn Monroe… que reste t-il donc dans ma besace d’ado ? Pas d’expo en vue sur Leonardo DiCaprio ou Lady Gaga, alors… un artiste portugais, tiens ! (Et là, vous avez le super combo des trucs qui suscitent le plus mon intérêt dans la vie, car j’ai 12 ans.)

Donc, si vous avez le temps d’aller vous balader dans le 13ème d’ici le 2 mars prochain, petit passage par la Galerie Math Goth qui consacre une expo à l’artiste Bordalo II (infos ici.) Pour celles et ceux qui ne le connaîtraient pas, Bordalo II est un jeune artiste portugais qui transforme des ordures (oui, des vraies) en œuvres d’art – principalement sous forme d’animaux. Le résultat est souvent impressionnant, et sincèrement ça vaut bien le détour.

Pour la bande son, un peu de Michael Jackson pour accompagner la pause déj s’impose, non ?

A + les petits loups !

Publicités