Inauguration du blog : City as canvas

Parce qu’il faut bien commencer quelque part, j’ai choisi d’inaugurer ce blog avec quelques mots sur la dernière expo New Yorkaise que j’ai eu la chance de faire : « City as canvas », qui était présentée au Museum of the City of New York l’an dernier.

 

Composée à partir d’éléments de la collection personnelle de Martin Wong, cette superbe expo permettait de retracer les premiers pas du graffiti dans le New York des années 70 et 80. Des oeuvres de Futura 2000 ou Lady Pink, des photos de Martha Cooper ou Henry Chalfant, pour finir par des citations de différentes personnes publiques laissant transparaître le sentiment de l’époque sur ce nouvel art; tout y était pour (re)plonger dans l’univers naissant du graff’ new yorkais.

Elle était si bien fichue qu’elle me suit depuis, et je crois que je la cherche un peu dans toutes les expos estampillées « street art » que j’ai pu faire à Paris.

Si l’expo a fermé ses portes depuis plusieurs mois, il nous reste quand même :

– la page consacrée à l’évènement par le Museum, ici

– le catalogue de l’expo, dispo notamment chez Amazon

Et si le sujet vous intéresse autant que moi, enfant banlieusarde des années 80 que je suis, je ne peux que vous conseiller les ouvrages des comparses Martha Cooper et Henry Chalfant, notamment leur superbes Subway art, Hip Hop Files ou Spraycan art.

Et pour pousser de ce côté de l’Atlantique, je vous renvoie au très bon documentaire « Writers, 20 ans de graffiti à Paris » de Marc-Aurèle Vecchione, avec Vincent Cassel à la narration. Il a 11 ans, déjà, mais je n’ai rien vu d’aussi fidèle au sujet que ce documentaire parmi la pléthore actuelle de docs et évènements consacrés au « street art » (et je ne devrais peut être pas vous le dire, mais on le trouve fastoche sur Youtube, découpé en plusieurs parties.)

Publicités