Expos pour aventuriers rêveurs

Flemmardise : état prolongé du week-end jusqu’à ce que je trouve un truc à faire qui m’emballe. Ben chouette y’a justement deux expos qui touchent à leur fin et qu’il ne faut pourtant pas louper : s’embarquer avec les aventuriers des mers à l’Institut du Monde Arabe, et rêver avec les studios Disney à l’Art Ludique. Go!

La procrastination étant ma meilleure amie, je ne me décide qu’aujourd’hui à vous parler de l’expo Aventuriers des mers qui se termine… demain. Mais si vous en avez la possibilité, bougez-vous vite vite les fesses jusqu’à l’IMA pour vous plonger dans le monde de Sinbad, des maîtres des mers Arabes du Haut Moyen-Age, de Marco Polo et des grands navigateurs européens – Vasco de Gama en tête. Ancêtres portugais obligent, je nourris depuis longtemps une fascination pour les grandes découvertes et suis capable de traîner des heures sur Gallica pour sa collection de cartes marines anciennes. Et cette superbe expo m’a non seulement permis de voir de mes yeux vrais des pages de l’Atlas Miller, mais aussi de me plonger dans l’histoire des navigateurs Arabes du Haut Moyen-Age ou du marin et diplomate chinois Zheng He, que je connaissais moins (voire pas du tout, soyons honnête), jusqu’aux premiers voyages des navigateurs portugais (là, la gamine en moi était folle), sans oublier bien entendu le développement des instruments et techniques de navigation.

Conclusion : WA-HOU.

Seconde expo, les enfants : celle consacrée aux studios d’animation Disney à l’Art Ludique. Vous avez jusqu’au 5 mars pour découvrir une sélection de 400 oeuvres autour des films d’animation Disney, allant des dessins issus des tous premiers animés de Mickey Mouse (datant de 1928, dites dont !) jusqu’au dernier né Vaiana – sans oublier La Reine des Neiges, bien sûr. J’ai regretté la grande absence d’Aladdin, mais suis restée scotchée par les croquis de La petite sirène et du Roi Lion, ou encore les dessins d’Alice de Mary Blair. Vraiment, c’est pas juste une expo de gosse, c’est une plongée dans le travail d’animation et l’approche visionnaire de Walt Disney.

Conclusion : *emoji yeux en coeur*

P.S. : en ce moment en kiosques, le magazine Tout savoir consacre son numéro à l’histoire de Disney, avec une chronologie film par film. Genre chaque soir une histoire avant de dormir, en attendant la sortie du remake filmé de La Belle et la Bête mi-mars (starring Emma Watson que j’aime tant) et les festivités du 25ème anniversaire de Disneyland Paris…

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Publicités