Le mercredi, c’est graffiti

Et si on disait que le mercredi, c’est le jour du graffiti ? Ce serait pas obligatoirement un rendez-vous hebdomadaire, mais simplement une excuse pour publier quelques photos ou infos quand j’ai de la jolie matière (en toute subjectivité.) Allez, c’est parti.

fresh

Le Fresh Prince et moi l’avons bien remarqué, les arts de rue sont partout – jusqu’à l’overdose, parfois. On abuse du fourre-tout « street-art », sans discernement le plus souvent, et c’est très fatiguant. Mais ça n’enlève rien à l’existence de bien jolies choses… Je partagerai donc des morceaux choisis : du graffiti, surtout, des amas de tags, de temps en temps, ou des fresques murales, parfois.

Et comme le mouvement est né là-bas, je ne pouvais que commencer ce cycle de publications par les rues de New York. Balade entre l’East Village, SoHo et Bushwick (Brooklyn), en avril 2014 :

20140410_190640

20140410_003141

20140410_203715

20140406_004053 20140410_191140

Les légendes, indeed, de haut en bas puis de gauche à droite : un salon improvisé outdoors dans Bushwick; un coin de rue dans SoHo et la campagne « itmakesyouhappier.com »; « Never let go » de Joe Iurato pour le Bushwick Collective; entrée d’immeuble dans l’East Village; Biggie par Danielle Mastrion pour le Bushwick Collective.

Et bien sûr, je ne peux pas vous balancer des photos prises dans Bushwick sans vous renvoyer sur la page du collectif qui gère la réalisation des fresques, ni mentionner cet article du site Animal qui reflète les controverses qu’il peut susciter.

See you around !

Publicités